Microplastiques : Définition - Risques & Solution I Pureva

Microplastiques : Définition - Risques & Solution I Pureva

Microplastiques : un enjeu d'avenir !

 

Partout, mais invisibles à l’œil nu, les microplastiques contaminent notre planète. Issus de la décomposition du plastique, ils s’infiltrent dans les océans, les mers, les sols, l’air et même nos bouteilles d'eau. Tant et si bien qu'ils menacent directement la biodiversité et la santé humaine. Explorons aujourd'hui les caractéristiques de ces microscopiques fragments de plastique, les dangers qu'ils représentent et comment les éviter dans notre consommation quotidienne, notamment d’eau.

Qu’est-ce qu’un microplastique ?

Un microplastique désigne une particule de matière plastique de petite taille dispersée dans l’environnement. Son diamètre est compris entre quelques centaines de nanomètres et cinq millimètres. Il est composé de monomères polymérisés dérivés du pétrole, du gaz naturel et du charbon. Il peut aussi contenir des métaux et/ou divers additifs.

Le microplastique provient de :

  • La décomposition de produits en plastique volumineux.
  • Microbilles présentes dans certains produits de beauté (cosmétiques) et de nettoyage (billes exfoliantes).

 

L'un des combats de Pureva : ces minuscules fragments de plastique constituent une source de pollution inquiétante pour la santé humaine, la biodiversité et l’environnement. Ils sont souvent invisibles à l’œil nu et s'accumulent ce qui provoque de plus en plus de dégâts...

Où retrouve-t-on ces particules de plastique ?

Selon le rapport de l’UICN publié en 2017, nous distinguons deux types de microplastiques présents à différents niveaux :

  1. Les microplastiques primaires.
  2. Les microplastiques secondaires.

Des microplastiques dans l’environnement à l’échelle planétaire

Les microplastiques sont omniprésents dans l’environnement à l’échelle internationale. Ils se retrouvent dans les océans, les mers, les rivières, les cours d'eau, les lacs, les sols et même l’air que nous respirons. À cause de leur présence dans les matériaux synthétiques de nos vêtements ou certains produits cosmétiques, les microplastiques primaires existent dans l’environnement sous leur forme initiale.

Les microplastiques secondaires proviennent de la décomposition de produits en plastique volumineux (bouteilles d’eau, sacs en plastique, emballages plastiques, sachets, pailles, etc.) et de produits contenant des microbilles. Leur fragmentation s’effectue suite à une exposition aux UV (oui, cela peut-être le cas pour vos bouteilles d'eau en plastique), aux intempéries ou à leur immersion dans l’eau. Ces fragments de plastique contaminent alors la faune et la flore.

Dans les poissons et la faune : toute la chaîne alimentaire

Les micro-déchets en plastique sont très souvent retrouvés dans les poissons et la faune marine. Après inhalation ou ingestion de ces particules de plastique, celles-ci pénètrent dans le système digestif des organismes aquatiques. Les microplastiques peuvent alors causer des blocages, des infections et des dommages à leurs organes internes.

Il faut également savoir que ces micro plastiques sont capables d’absorber des toxines présentes dans l’eau. Ils n’en deviennent que plus dangereux pour les organismes aquatiques. Lorsque les poissons ingèrent ces fragments, ils sont transmis à leurs prédateurs et donc à l’espèce humaine au travers de la chaîne alimentaire. La présence de microplastiques dans la faune marine représente une véritable menace pour la biodiversité, la santé publique et l’environnement.

Des fragments de microplastiques dans nos produits cosmétiques

C'et un sujet qui fait débat, certains marques se défendent du fait que ce ne soit pas intentionnel et on en trouve de moins en moins aujourd'hui heureusement mais, les fragments microplastiques sont aussi dans nos produits cosmétiques. Ils sont essentiels à nos routines quotidiennes et soins personnels mais il faut faire attention.

Lorsque c'est le cas, l’ajout intentionnel de ces microplastiques primaires dans ces produits leur offre une texture spécifique. C’est le cas des déodorants, des gels hydroalcooliques ou des savons pour les mains par exemple.

Quels sont les dangers liés aux microplastiques ?

Vous l'aurez compris le danger principal lié aux microplastiques c'est leur omniprésence dans l’environnement qui constitue de réels dangers pour l’eau, les espèces vivantes et notamment la santé humaine.

Pollution de l’eau et des espèces vivantes

Les dangers liés à la présence de microplastiques dans les océans et les eaux douces sont nombreux :

 

  1. Contamination chimique des environnements aquatiques : ces micro-déchets peuvent absorber des polluants chimiques (pesticides, métaux lourds, produits chimiques industriels). Ils deviennent des vecteurs de contamination pour les poissons et la faune marine.
  2. Altération de la qualité de l’eau : les particules de plastique diminuent la clarté de l’eau, ce qui impacte de façon négative la photosynthèse des plantes aquatiques et l’écosystème. La présence de microplastiques dans les sources d’eau potable impose le traitement de l’eau, augmentant les coûts d’exploitation.
  3. Impact sur les ressources en eau : l’existence de microplastiques dans les sources d’eau douce (rivières, lacs) perturbe le volume d’eau propre nécessaire à la consommation humaine, l’irrigation agricole et les usages industriels.

 

Les océans sont actuellement les zones les plus affectées par le problème des microplastiques. Dans un article de février 2021 du magazine Reporterre, les chiffres sont alarmants. D’après l’océanographe François Galgani à l’Ifremer, “400 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année, et environ 10 millions de tonnes finissent dans les océans” ! Le magazine L’Info Durable précise également que :

  • 13% minimum des déchets plastiques sont des microplastiques. Sachant que le reste des plus gros contenants peu potentiellement en ajouter dés décomposition.
  • 3 % d’entre eux proviennent des produits cosmétiques.

 

Les risques des microplastiques pour le corps humain

Utiliser un shampooing ou un soin contenant des microplastiques ou des polymères ne présente pas de risque immédiat. Cependant, à long terme, certains effets nocifs peuvent survenir en raison de l'accumulation de ce contaminant que le corps n'arrive pas à éliminer. C'est ce que l'on appelle la bioaccumulation. Des silicones ou des polymères synthétiques favorisent la création d’une couche occlusive sur la peau et peuvent être cancérigènes ou perturbateurs endocriniens pour une application au quotidien. Lors du rinçage, ces microplastiques se déversent dans les eaux usées et ont un impact durable sur la santé humaine.

 

 

La pollution de l’environnement aux microplastiques nous expose directement à ces particules, notamment via la consommation de produits des océans contaminés. Fin 2020, une une étude italienne a mis en évidence la présence de microplastiques dans quatre des six placentas de femmes enceintes, sûrement issus de l’utilisation ou de la consommation de produits pendant leur grossesse. Le constat est donc sèrieux et il faut faire en sorte de trouver des solutions et limiter nos déchets plastiques.

Comment éviter les microplastiques dans votre consommation ?

Il devient urgent de veiller à la présence et à la concentration de déchets plastiques dans les produits que nous consommons, particulièrement dans l’eau de bouteille et du robinet.

Y a-t-il des eaux minérales qui n’en contiennent pas ?

Qu’elle soit minérale, naturelle, de source ou de montagne, l’eau en bouteille est victime de la pollution de l’environnement par les plastiques.

En juillet 2022, l’association Agir pour l’environnement a publié un rapport révélant que sur neuf bouteilles d’eau vendues en France, sept d'entre elles contiennent des microplastiques. Si ne plus boire de l'eau en bouteille plastique (mettre un lien sur cet ancre qui dirige vers l'article «Top 5 des raisons de ne plus boire de l'eau en bouteille plastique ») semble inenvisageable pour certain, cela n'en reste pas moins une question de santé publique. Voici les principaux plastiques qui atténuent la qualité des eaux de bouteille :

  • Le polypropylène.
  • Le polyéthylène.
  • Le polyéthylène téréphtalate.

Malgré la présence avérée de pesticides, l’eau du robinet contient moins de particules de plastique. La consommer oui, mais à une condition : la filtrer efficacement.

Comment filtrer les microplastiques ?

Plusieurs méthodes de filtration de l’eau du robinet existent, mais présentent des limites quant à leur efficacité quand certaines permette de filtrer une majeure partie des polluants présents dans l'eau.

  • Les carafes filtrantes : les filtres doivent être changés régulièrement. L’eau doit être renouvelée toutes les 24 heures. La carafe doit être placée au réfrigérateur pour éviter la prolifération des bactéries. Ce que la plupart des consommateurs ne font pas et cela empire l'état de l'eau. De plus ce n'est pas adapté à une consommation importante ou à une maison de plusieurs personnes.
  • Le charbon actif binchotan : il améliore la qualité et le goût de l’eau du robinet, filtre de nombreuses particules mais seul il ne suffit pas à filtrer les microplastiques.
  • Les perles de céramique : elles atténuent la présence de chlore, de nitrates et d’ammonium. Elles ne sont pas très efficaces pour supprimer les métaux lourds.
  • L’osmose inverse : malgré ses performances, cette méthode nécessite un volume d’eau important pour la filtration d’un petit volume d’eau potable et est coûteuse à l’usage.

 

Vous recherchez un dispositif performant pour la filtration de l’eau du robinet ? Optez pour un filtre à eau directement installé sur votre robinet et équipé d’une technologie de filtration conforme aux normes NSF42/53 comme le filtre Pureva que nous avons mis au point pour être pratique et accessible à tous.

N'hésitez pas à y jeter un oeil, nous avons une offre de lancement qui vous permettra de tester notre filtre pendant 3 mois juste ici

 

Il capture et élimine les particules et les polluants néfastes pour votre santé et l’environnement : chlore, métaux lourds, bactéries, odeurs. Véritable solution et alternative aux bouteilles en plastiques, les filtres Pureva présentent également l'avantage d'être discrets, et de permettre un accès constant à une eau saine. Il n'y a pas de solution parfaite mais en plus de filtrer votre eau, vous éviterez de consommer de l'eau en bouteille plastique et les microplastiques qu'elle contient.

En lire plus

Pollution de l'Eau – Causes – Impacts & Solutions !
Changement de vos Cartouches de Filtres à Eau : Fréquence & Infos

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.